[#Portrait] 5 questions à Adrien Leinekugel Le Cocq, Responsable des Corps d’Etats Secondaires au sein du projet Mareterra à Monaco

9/11/2021

Adrien Leinekugel Le Cocq, 35 ans, est Responsable des Corps d’Etats Secondaires au sein de l’Association En Participation des Aménagements (AEPA) sur le projet emblématique de l’extension en mer « Mareterra » à Monaco. Il nous parle de son parcours au sein du Groupe Bouygues Construction et des défis qui l’attendent.   

 

1/ Quel est ton parcours au sein du Groupe ?

J’ai pris goût au BTP lors de stages ouvriers et d’intérim durant mes années de prépa scientifiques, qui m’ont conduit à passer trois ans en école d’ingénieurs à l’ESTP Paris. Après un stage de fin d’études en Egypte sur le métro du Caire au sein de Bouygues TP et une année d’études supplémentaire en master d’administration des entreprises à l’IAE de Paris, j’ai été embauché en 2010 par la filiale Construction Privée de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

J’ai eu l’opportunité d’évoluer sur des projets d’ouvrages fonctionnels (sièges sociaux, école de commerce, résidence hôtelière), depuis leur démarrage jusqu’à leur livraison, à des postes de responsabilité croissante dans les différents pôles d’un chantier : Gros-œuvre, Clos & Couvert, VRD, Corps d’Etat Secondaires, ainsi que Responsable d’Opération. Mon dernier chantier avant de quitter l’Ile-de-France a été le siège d’Orange à Issy-les-Moulineaux, superbe projet imaginé par l’architecte Jean-Paul Viguier.

Après 10 années passées chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France, j’ai bénéficié d’une mobilité pour retourner dans le Sud-Est d’où je suis originaire. Depuis décembre 2020, je suis Responsable des Corps d’Etats Secondaires au sein de l’Association en Participation des Aménagements (AEPA) sur le projet démesuré de l’extension en mer « Mareterra » à Monaco. Ce chantier de 6 hectares est découpé en trois groupements de constructeurs, dont l’AEPA constituée de Bouygues Construction, JB PASTOR & Fils et ENGECO qui réalise le gros-œuvre des deux niveaux d’infrastructure et des corps d’état des zones publiques, ainsi que tous les aménagements extérieurs.

 

2/ Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Ce qui me plaît le plus dans le métier de conducteur de travaux, c'est la fierté de construire, de partir de cahiers de charges et de plans et d'aboutir à un bâtiment fonctionnel où le preneur s'installe. 

C’est aussi la pluralité des intervenants rencontrés et des missions.  Et à chaque nouvelle opération, tous les 2 à 3 ans pour les chantiers plus ou moins grands auxquels j’ai participé, c’est un nouveau défi qui démarre !

 

3/ Ton plus grand défi relevé ?  

Mon plus grand défi relevé a été lors du chantier du siège de Zehnder/Acova sur lequel j’ai été pour la première fois Responsable d’Opérations. A ce poste, on devient alors responsable de tout ce qui se passe sur le chantier, et l’interlocuteur unique du client. Mais après quelques mois on s’habitue vite à cette charge sur les épaules…

 

4/ Quels sont tes sujets prioritaires cette année ?

Dans l’environnement monégasque au sein d’un groupement d’entreprises, le contexte ressemble aux projets à l’international. Mes objectifs prioritaires pour les prochains mois consistent à finaliser les désignations d’entreprises sous-traitantes et les études. Ce nouveau chantier emblématique demande un niveau d’exigence de la qualité poussé à son extrême, et donc la désignation d’entreprises adéquates.

Je dois aussi mettre en place une organisation efficace pour les lots architecturaux, notamment en recrutant un nouveau collaborateur en tant que Responsable des Corps d’Etats Architecturaux qui sera responsable de toutes les zones publiques intérieures du chantier, à savoir une capitainerie, des commerces, un spa avec piscine d’eau de mer, une voie de desserte intérieure luxueuse, un parking public et l’extension du Grimaldi Forum.

 

5/ Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite rejoindre BBSE ?

Je lui dirai de ne pas hésiter ! L’entreprise offre de belles opportunités d’évolution, de diversité, mais aussi de mobilité au sein du groupe comme j’ai pu en profiter. La mise en situation de responsabilités et de management est rapide et l’entreprise est flexible pour répondre aux souhaits de chacun.

Un chantier, c’est une entreprise avec tous ses aspects : les achats, l’ingénierie, la production, la sécurité, la gestion financière, le management des ressources humaines, etc… Tous les profils peuvent donc participer à la réussite de nos opérations.